Israël peut-il valablement se prévaloir du droit inhérent à chaque État souverain de pourvoir à sa propre défense  (Jus Belli) comme justificatif de l'action de "Tsahal" sur la bande de Gaza?

1/15/2009

au nom du principe de legitime defense, on légitimerait l'action israelienne à gaza, mais ou est passée la proportionalité dans l'action, nous pensons que la communauté internationale doit plus qu'intervenir.....

Reply
ANDELA
1/24/2009

L'intervention d'Israel sur la bande de Gaza peut faire l'objet d'une analyse sur le double plan juridique et politique.
Il faut dire,sur le plan du droit,et précisément du droit international que si Israel peut invoquer en toute légitimité le droit naturel de légitime défense conformément à l'article 51 de la charte des NU,il se pose le problème de la proportionnalité qui s'impose comme condition de sa mise en oeuvre.En ce sens l'action de Tsahal s'inscrit davantage dans le régistre des représailles(que le droit international condamne)plutôt que dans celui de la légitime défense qui elle,est permise.
Par contre,au plan politique et même géopolitique,lieu par excellence du jeu d'intérêts et des rapports de force,l'internvetion de l'Etat d'Israel se comprend plus aisément(même si cela ne la justifie pas)dans la mesure où Israel essaie d'obtenir par la force ce qu'il n'a pas pu obtenir par la diplomatie,à savoir la sécurité de ses citoyens, car comme le disait Clausewitz,"la guerre est la continuation de la politique par d'autres moyens".

Reply



Leave a Reply.